Fabrication du bât (bois)

FABRIQUEZ VOUS MÊME VOTRE BÂT

Cette technique de fabrication a été empruntée sur une revue spécialisée, alors rendons à CESAR ce qui appartient à Stéphane GAVARD

Du bois, du cuir, quelques outils, un soupçon d’adresse et beaucoup de passion pour nos amis les ânes et vous pourrez devenir aisément charron ou bourrelier amateur.

Les randonnées et les séances de travail avec votre ami bourricot n’en seront que meilleures et valorisantes, car vous pourrez dire « c’est moi qui l’ai fait ». LA BOITE A OUTILS :

Un mètre ruban Une scie sauteuse, une scie égoïne et une scie à métaux. Une ponceuse, du papier de verre, une râpe à bois. Une perceuse et des mèches. Un ciseau à bois, un maillet, deux serre joints. Une tige filetée de 10 mm, 4 boulons freins filés et 4 rondelles. De la colle à bois d’extérieur.

Et maintenant « au travail »

PREMIERE ETAPE  : les montants

Prendre un plateau de frêne (épaisseur 55 mm pour un bât de travail), bois résistant et facile à façonner, le principal est qu’il soit bien sec et sans nœuds, le poncer soigneusement. Reporter le gabarit préalablement dessiné sur un carton rigide ou un contre plaqué sur le plateau bien lisse .

Les quatre montants ainsi dessinés il ne reste plus qu’a les découpés avec une scie égoïne ou une scie sauteuse . Ensuite il suffira de parer soigneusement avec une râpe à bois et la finition au papier de verre.

DEUXIEME ETAPE : les traverses

Elles sont aussi au nombre de quatre et seront découpées dans un plateau plus mince (20 mm).

La grandeur est proportionnelle à l’animal il faudra compter une largeur finie de 54 cm pour un mulet de taille moyenne, et de 48 cm pour un âne . Nous découperons donc dans un plateau de 20 mm d’épaisseur, une longueur de 37 cm pour un âne sur 45mm de largeur La réalisation du tenon est simple, il suffit d’entailler sur 5mm de profondeur, sur deux faces opposées. Ensuite on achève le tenon à l’aide d’un ciseau à bois. Comme pour les montants, finition à la râpe à bois et au papier de verre.

TROISIEME ETAPE : les assemblages

Deux types d’éléments d’assemblages sont à effectuer sur les montants : des mortaises et des mi-bois triangulaires à chaque extrémité (on dit mi-bois mais en réalité l’encoche ne doit pas dépasser un tiers de l’épaisseur du montant. Avant de percer les mortaises il est conseiller de présenter les montants de façon à ne pas se tromper de coté de percement.

1) le mi-bois :

C’est qui va permettre de solidariser deux par deux les montants. Avec le gabarit, on trace sur le montant les marques du mi-bois. Avec une scie égoïne on découpe sur une profondeur de 15 mm. Il suffit de creuser le bois avec un bon ciseau à bois, finir à la râpe et au papier de verre et le mi-bois est propre et fini. Les montants s’encastrent alors parfaitement entre eux.

2)La mortaise :

Toujours avec le gabarit, on prend les marques pour la réalisation des mortaises(attention ne vous tromper pas de sens).Avec une perceuse et une mèche de 10 mm, percer plusieurs trou de 20 mm de profondeur (comme la taille des tenons des traverses). Les trous percés, on fini avec le ciseau à bois.

QUATRIEME ETAPE : le montage

Les pièces sont prêtes, propres et bien poncées : il ne reste plus qu’à monter le bat. Prendre deux montants que l’on encastre en butée de sorte que l’écartement soit maximal. Avec la perceuse faire un trou (prendre une mèche de 10mm) au milieu du mi-bois. Il est impératif de bien bloqué à l’aide de serres joint les deux montants afin de percer le trou bien droit. Le trou ainsi creusé, enfoncez une tige filetée de 10mm de diamètre et couper la avec une scie à métaux. Il ne reste plus qu’à bloquer la tige à l’aide des écrous à freins filés.

Assembler les deux autres montants de la même façon.

Pour fixer les traverses sur les montants on utilisera la méthode du collé-chevillé : avec de la colle à bois d’extérieur on enduit soigneusement les mortaises et l’on introduit les tenons que l’on ajuste avec le maillet, il ne reste plus qu’à cheviller (avec des tourillons de 6mm) les assemblages tenon-mortaise pour fixer définitivement le tout.

Voila la structure en bois de votre bat est maintenant terminé, dans quelques semaines vous trouverez la technique pour travailler le cuir.