les races d’ânes reconnus

 

Il existe à ce jour, 7 races d’ânes reconnues par les HARAS NATIONAUX.

LE BAUDET du POITOU

poitou_2-2-89e7f

C’est la plus ancienne race d’âne reconnue par le stud book en 1884 et l’une des plus originales avec ses grands poils à la mode rasta. Sa couleur va du bai brun au brun foncé, ses oreilles sont très grandes et portées en éventail. Il taille au garrot de 1.40 m à 1.56 m selon le standard officiel et pèse de 300 à 410 kg. La femelle est plus petite, elle taille de 1.31 m à 1.49 m et elle pèse de 270 à 360 kg. Le Baudet du Poitou était essentiellement élevé pour la monte des juments mulassières pour produire les mules et les mulets (voir explication sur le mulet).

LE GRAND NOIR du BERRYnoir_berry5-35518

Race reconnue en 1994 par les haras nationaux. Il est élégant et racé, avec une encolure forte. Sa robe est unie, de bai brun à bai brun foncé pouvant aller jusqu’au noir pangaré, il n’a ni bande cruciale ni raie de mulet, ni zébrures, Le ventre reste gris blanc, ainsi que le bout du nez et le tour des yeux. Ses oreilles sont de grande dimension (la moitié de la longueur faciale). Il taille au garrot de 1.35 m à 1.45m pour le male, pour la femelle 1.30 m au minimum.

L’ÂNE du COTENTIN

cotentin_1-43cee

Race reconnue en 1997, il a une encolure forte à crinière bien droite, sa robe va du gris cendré au gris bleuté, voir gris tourterelle, bande cruciale et raie de mulet avec ou sans zébrure sur les membres, ventre gris blanc, les oreilles sont de bonne dimension, le bout du nez est de nuance noire à gris foncé. Il taille au garrot de 1.20 m à 1.35 m pour le male, la femelle de 1.15 m à 1.30 m.

L’ÂNE de NORMANDIE

bourbonnais_2-23ac1

Race reconnue en 1997, il a une encolure forte à crinière bien droite ou tombante, sa robe est bai ou bai brun avec la bande cruciale, la croix de Saint-André, ventre gris-blanc, bout du nez de nuances gris foncé ou noire, œil vif portant lunettes gris blanc, les membres sont solides et bien affirmés. Il taille au garrot entre 1.10 m et 1.25 m, en moyenne male ou femelle.

L’ÂNE de PROVENCE

Race reconnue en 1995, il est appelé par les paysans l’âne du berger, il a une encolure épaisse, des membres solides et des sabots larges adaptés à la marche et à la charge. Sa couleur dominante est gris tourterelle pouvant varier de teinte très claire aux teintes foncées, souvent nuancé de marron roux, sur le dos il à une croix de Saint-André bien marquée, oreilles longues. Il taille au garrot de 1.20m à 1.33 m pour un male, 1.17 m à 1.30 m pour une femelle.

L’ÂNE des PYRENEES

Pyrenees4-3ba09

Race reconnue en 1997, il y a deux types d’âne des Pyrénées, le Gascon généralement de petite taille de 1.20 m à 1.35 m et le catalan de plus grande taille de 1.35 à 1.60 et +. Sa robe peut varier du noir brillant au bai brun, ses oreilles sont longues et bien plantées au sommet du crane. Le bout du nez le tour des yeux, le ventre sont décolorés presque blanc. L’âne des Pyrénées est une race comme le Baudet du Poitou servant à la monte pour les mules et mulets de selle.

L’ÂNE BOURBONNAIS

bourbonnais_2-23ac1

Race reconnue en 2002, sa robe est de brun à brun foncé avec la bande cruciale. Ventre gris à fris clair.son encolure est forte, sa crinière bien plantée, il a un dos rectiligne et musculeux, sa croupe est bien ronde. Le bout du nez est gris clair (dit de biche), les oreilles sont longues, attachées hautes et de la couleur de la robe. Il taille 1.25m à 1.32 m pour le male et 1.18 m à 1.28 m pour la femelle.

LES AUTRES ÂNES

maroc_3-ac4cd

Sur notre hexagone nous trouvons d’autres races d’âne : Âne blanc d’Egypte, Âne doré (Algérie) Âne miniature à différencier de l’Âne nain , Âne pie (Irlande), Âne de Martina Franca(Italie), Âne blanc d’Asinara ( Sardaigne, mais certainement venant d’Egypte), Âne Sarde, Âne de Somalie, Âne d’Anatolie, Âne d’Ethiopie , Âne du saloum ( Sénégal), Âne romagnolo ( Italie), Âne de las Encartaciones (Espagne), Mammouth Jack Stock ( Etats-Unis).

LES ÂNES COMMUNS

manon_2-3-da16f

Dans nos pâturages, nous rencontrons ce que l’on appelle l’âne commun, mélange de toutes les races précitées, l’âne commun a toutes les tailles, il est calme docile et affectueux. Il est facile à éduquer et comme le chien de chasse dit « batard » il est bien souvent le meilleur, il est robuste et s’acclimate à tout climat. Il est important toutefois qu’il ait un abri pour se sécher après une intempérie. Ses origines étant Africaines il craint l’humidité, il est gourmand et mange plus que de raison, les prairies à l’herbe trop grasse lui sont néfastes.

LES HYBRIDES (MULE et MULET, BARDOT)

 

LE MULET

mulet_1-e8c29

Il est le produit des amours d’un âne et d’une jument. Il s’appelle mulet si il est de sexe masculin, mule si il est de sexe féminin. C’est un animal hybride et stérile, qui n’est pas une race à proprement parler. Il rassemble en une seule bête, les qualités et l’intelligence de l’âne (frugalité, longévité, placidité) alliées à la force et la corpulence du cheval. Comme l’âne, il utilise le braiement.

LE BARDOT ou BARDEAU

baedot_2-ea568

Il est le produit des amours d’une ânesse et d’un cheval (c’est plutôt un accident de pâturage). Il ne possède ni la force du cheval, ni le bon caractère de l’âne. Il n’est d’ailleurs pas très apprécié. Sinon par les boucher qui aiment à dire que dans le Bardot, il y a deux parties qui sont bonnes la poitrine et la croupe (sic). Y aurait-il une allusion ? Il hennit plutôt qu’il ne braie. Nous ne nous étendrons pas sur les autre mélanges : âne / zèbre, ces croisements ne servent pas à grand-chose sinon à la satisfaction de certain docteur Follamour assisté de quelques curieux……